LE FESTIVAL AMANI DE GOMA EN DEUIL

2020_Festival Amani

Décès de Éric de Lamotte

2020_Eric de Lamotte

C'est avec une grande tristesse qu'on apprend, ce 17 août, le décès d'Éric de Lamotte, infatigable créateur et animateur du Festival Amani de Goma et de multiples autres initiatives, comme l'ASBL "En avant les enfants", comme Kivu Travel, etc. C'est lui qui avait rendu possible la participation à deux reprises (2016 et 2019) du Groupe Malonga de Lulingu à ce Festival qui remet en lumière les chants et danses traditionnelles de toute la région des Grands Lacs...

2016_Festival_Amani_Scène_2

Au lendemain de son décès, les médias belges et congolais évoquent largement cette attachante personnalité.

Nous présentons nos plus sincères condoléances à sa famille, à ses amis, à ses collaborateurs, et à Guillaume en particulier...

Aksanti Éric !

http://blog.lesoir.be/colette-braeckman/2020/08/18/eric-de-lamotte-un-autre-volcan-de-goma-vient-de-seteindre/

Interview de Vianney BISIMWA, un des responsables du Festival


 

Les funérailles d'Eric de Lamotte ont eu lieu le 21 août en l'église Sainte-Alix à Woluwé (Bruxelles), et simultanément à Louvain-la-Neuve et à Goma (RDC)

On peut s'y associer via You Tube en suivant le lien : Messe à Sainte-Alix


Message reçu de l'Abbé Alain de Maere, curé de la paroisse Saint-Etienne de Braine l'Alleud. Cette paroisse est jumelée avec la paroisse Sainte-Barbe de Lulingu au Congo dont une délégation, le Groupe Malonga, a pu participer à deux reprise au Festival Amani de Goma.

21 août 2020

Ayant participé, via internet, à la messe d’actions de grâce pour Eric de Lamotte, je retiens cet extrait de la belle homélie que prononça l’abbé Philippe Mawet en écho à l’évangile des Béatitudes choisi par la famille d’Éric : 

« …Eric a voulu mettre sa vie au service de l’humain. Comme me le disait sa famille, il a aimé la Parole de l’Evangile, il a enraciné son humanisme dans l’Evangile. Sa vie toute donnée est un témoignage éloquent de ce que l’homme peut réaliser quand il rejoint ce qu’il y a de meilleur en lui. Rassembleur et bâtisseur infatigable, il a permis à tous ceux qu’il rencontrait de donner le meilleur d’eux-mêmes. Il le fit par des chemins inattendus tel ce festival de musique Amani qui, en swahili, se traduit par Paix.

Heureux, heureux sont-ils ceux qui savent mettre la musique au service de la paix.

Heureux est Eric d’avoir pu rassembler autant de personnes (35.000 en trois jours) au service de la paix, de la musique de la paix.

Heureux les pauvres, nous dit Jésus, et heureux est-il, Eric, d’avoir voulu combattre la misère qui n’a rien à voir avec la pauvreté pour découvrir que la vraie pauvreté est faite de dépossession et de démaitrise et finalement de grande liberté.

Heureux ceux qui pleurent nous dit Jésus. Heureux est-il, Eric, d’avoir eu le cœur en état d’être touché par la souffrance des plus fragiles et les larmes sont souvent signe de beaucoup d’amour dans un cœur de chair.
Heureux les doux nous dit Jésus et heureux est-il, Eric, de nous rappeler que la vraie douceur c’est en fait l’énergie mais mise au service de l’amour… »

*
*   *

 Un merci particulier, cher Eric, de la part des paroisses Sainte-Barbe de Lulingu et Saint-Etienne de Braine-l’Alleud, d’avoir rendu possible avec Guillaume Bisimwa la participation à deux reprises des jeunes de Lulingu au festival Amani et d’avoir pu ainsi leur permettre de se joindre à tous les artisans de paix que vous aviez invités à ce festival. Cette belle expérience vécue à Goma les a stimulés à organiser, dans ce même esprit de réconciliation et de paix, un festival à Lulingu. 

Que continue à grandir tout ce que vous avez semé sur cette terre tout au long de votre vie ! 

P. Alain de Maere