LULINGU 2018

RÉCITS DE VOYAGE

par Mia CRABBE 

685r

 

 

Pour moi, chaque année, le voyage au Congo est toujours un lieu de rencontres et d’accueil qui nous met en lien avec beaucoup de personnes. Que ce soit au Rwanda avec la famille de Cyprien,  à Bukavu avec Sœur Natalina, mama Matilde , le père Xavier , l’abbé Adrien  et tant d’autres,  nous sommes heureux de les retrouver et de partager le vécu au fil des années de toutes ces vies engagées rencontrées grâce au jumelage avec Lulingu. 

602r

Ce fut une grande joie de retrouver la population de Lulingu. 

Cette année, je voulais surtout travailler avec  Claude (responsable) et les vulgarisateurs afin de faire le point après 4 années d’existence du projet d’agriculture. 

Déjà à Bukavu avec Claude nous avons analysé les progrès, les difficultés, les améliorations à faire.  

Ce que j’ai constaté lors de cet été 2018, c’est combien les vulgarisateurs sont investis dans ce travail d’accompagnement. Vumilia, Désiré, Donatien marchent beaucoup, de 20 à 30km pour aller à la rencontre des familles et leur prodiguer des conseils. 

Ensemble, nous avons vu comment entrer plus dans le concret, impliquer les familles dans la recherche de solutions pour produire mieux et plus. Notamment, en  faisant avec eux des  cages pour les cobayes, des compostières pour améliorer la terre des jardins… Mais aussi, en amenant les enfants à participer aux soins à donner aux cobayes (recherche de nourriture…) 

 

 

Construction de cages à cobayes 

626r 665r 675r

622r 632r

Construction de compostières

650r 654r

664r  

630r

 

 

 

 

<===  Récolte des semences d'amarante

Ensuite, nous avons vu la bonne marche des 2 moulins à maïs en place à Lulingu et Lukala depuis presque 2 ans : ils fonctionnent de manière tout à fait autonome et desservent  toute la population proche. Pour la première fois, les vulgarisateurs ont pu acheter sur place des semences de mais, haricots et arachides  pour étendre le projet à d’autres familles.

Nous avons vécu la joie et l’enthousiasme de la délégation de Kachungu venue accueillir le moulin qui leur était destiné.  Le formateur viendra avec Claude pour l’installation, la formation et la mise en route du moulin fin août. La communauté de Kachungu se préparait déjà depuis un an pour recevoir ce moulin : construction de l’abri, formation de la commission de gestion, semis et récolte de maïs, collecte des fonds pour payer le transport de l’aéroport à Kachungu .

603r 604r  

Malgré l’insécurité permanente, la sécheresse, actuellement, le projet soutient  501 familles, soit une population de 3507 personnes. Cela peut paraître un chiffre dérisoire face aux nécessités du milieu. Beaucoup de progrès sont encore à faire mais nous sommes en marche. Toutes ces familles, grâce au projet, ont un repas par jour garanti. Les parents peuvent payer la scolarité de leurs enfants. 

Mia Crabbe


 Les Photos de Mia en Port Folio

(134 photos)