Voyage à Lulingu 2017

 Le séjour de délégation de Braine-l’Alleud à Lulingu

du 2 au 16 juin 2017
raconté par l’abbé Symphorien Kasuku,
vicaire de la paroisse Sainte-Barbe de Lulingu

 

« Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » (Mt 28, 19-20)

C’est dans le souci de mettre cette parole de Jésus en pratique que chaque année une délégation de la paroisse de Braine-l’Alleud donne, se donne et s’oublie pour le bien du peuple de Dieu se trouvant à Lulingu. Comme l’abbé Alain n’a cessé de nous le dire au cours de son séjour, la Parole de Dieu est conservée dans la Bible comme du lait en poudre. Pour que le lait devienne consommable il faut mettre de l’eau. L’eau qui rend la Parole de Dieu consommable ce sont les actions qui mettent en pratique cette Parole.

Le vendredi 2 juin, j’ai vraiment perçu l’amour et l’affection qu’ont les chrétiens de Lulingu envers leurs frères et sœurs de Braine-l’Alleud. Tôt le matin, un groupe traditionnel appelé « Groupe Malonga » était au rendez-vous à l’aérodrome de Tchonka ( 9 km du centre de Lulingu) pour attendre leur « Fils » comme ils l’appellent l’Abbé Alain accompagné cette année de Mia, de Serge (jeune de la paroisse de Buholo) et de Claude (responsable du projet de sécurité alimentaire) .

Ce qui me frappe aussi c’est le fait que l’Abbé Alain et les membres des délégations qui se succèdent ne sont pas seulement aimés par les chrétiens catholiques mais c’est tout Lulingu qui bouge quand ils arrivent. Certains peuvent penser que c’est parce qu’ils sont blancs mais c’est faux car il y a des blancs qui viennent à Lulingu sans qu’on s’en aperçoive. Nous pouvons donc affirmer que c’est parce qu’ils sont très aimés.

Les motifs du séjour de 2017

Pourquoi sont-ils encore venus cette année ?

  • Tout d’abord pour être fidèle à la promesse de visiter Lulingu chaque année sauf imprévus.

  • Pour toucher de leurs doigts les joies et les difficultés des chrétiens de Lulingu.

  • Parce qu’au cours de cette année l’Abbé Alain fête ses 25 ans de prêtrise. Il nous avait dit l’an passé qu’il ne pouvait pas seulement les fêter à Braine mais qu’il tenait aussi à les fêter avec ses paroissiens de Lulingu.

  • Enfin pour faire une session de formation des responsables des communautés de base sur la liturgie et l’eucharistie. Toutes ces activités se sont bien déroulées.

La célébration de la Pentecôte, le dimanche 4 juin

Pentecôte

Le dimanche 4 juin, l’abbé Alain a présidé la Messe d’action de grâce pour ses 25 ans de prêtrise. C’était le jour de la Pentecôte. L’Abbé Alain a bien relié le mystère célébré ce jour-là avec le fait que, comme les apôtres, il est appelé à nous parler des merveilles de Dieu dans notre langue. En effet en entendant l’abbé Alain leur parler dans leur langue, le swahili, les chrétiens de Lulingu ont pu, eux aussi, dire : « Tous nous l’entendons parler dans notre langue des merveilles de Dieu » L’homélie de l’abbé Alain accompagnée d’un chant en swahili que lui-même connait par cœur, le chant « Nakushukuru hee Bwana » (je te rends grâce Seigneur) a emballé toute l’assemblée. Au cours de cette même célébration, il a béni un mariage et donné la première communion à quelques enfants. 

Une session sur l’eucharistie pour les responsables des succursales de la paroisse 

Session eucharistie

La session sur l’eucharistie a commencé le mardi 6 juin et prit fin le vendredi 9 juin. Tous, nous avons été fort marqués par cette session. Même pour un prêtre, après plus de dix ans de formation, il y a certains gestes qu’il pose, certaines paroles qu’il dit sans savoir d’où ils viennent. Nous ne savions pas suffisamment ce que Dieu fait pour nous à l’eucharistie et ce que nous y faisons. Lors de cette session, nous nous sommes aperçus que l’on comprend difficilement les richesses de l’eucharistie si l’on ignore la Bible. Dans la liturgie il y a en effet constamment un rapport entre les Ecritures et les actions sacramentelles. Par exemple le chant du sanctus est fait de l’acclamation des anges dans le récit de la vocation du prophète Isaïe (Is 6, 1-3) et de l’acclamation des Juifs lors de l’entrée messianique de Jésus à Jérusalem (Mt 21, 9). Cela nous montre que dans l’eucharistie la terre se joint au ciel et que nous nous unissons aux anges pour chanter la gloire de Dieu. 

Le dimanche 11 juin

Le dimanche 11 juin, la paroisse de Lulingu a organisé une fête en l’honneur de l’Abbé Alain pour ses 25 ans de prêtrise. 

11 juin

Elle a pensé aussi au 40ième jour après le décès du frère de l’Abbé Alain, Gaëtan de Maere décédé le 2 mai 2017. Nous avons été contents de la manière dont l’Abbé Alain a accueilli dans la foi le décès de son frère. Sans cette foi et sa conviction, il ne pouvait pas venir en juin de cette année au Congo. 

Animation

Pour ce qui est de cette fête, je pense que l’Abbé Alain lui-même a senti comment il est aimé à Lulingu : chants, danses, jeux étaient au rendez-vous…

Les jours qui ont suivi…

Les jours qui ont suivi ont été consacrés à des rencontres et des échanges. Le lundi 12 juin avec les jeunes qui ont été contents d’être appuyés pour aller à Kasongo aux Journées diocésaines des jeunes. Les veuves sont venues à leur tour féliciter l’Abbé Alain, les jeunes de l’artisanat ont présenté leurs œuvres d’art, la commission du jumelage est venue également échanger avec l’Abbé Alain. 

Le mardi 13 juin nous avons accompagné l’Abbé Alain qui a présidé la messe à Tchonka, la shirika qui se trouve à 9 km du centre de Lulingu.

 

Dans une shirika

Les chrétiens de cette shirika étaient très contents à tel point qu’il n’y avait pas de places pour contenir tous les chrétiens dans leur chapelle.

De retour de Tchonka au soir, une rencontre avec les laïcs intellectuels de la paroisse a été programmée. Ce dialogue fut bien apprécié par l’Abbé Alain qui a souligné que c’est un groupe qui ne se contente pas seulement de parler mais qui sait aussi mettre la main à la pâte. 

Visite en familles

Le mercredi 14, accompagné de l’Abbé Félix, le curé de la paroisse, l’Abbé Alain a visité les malades dans le village en passant de famille en famille. 

Lukala

L’après-midi, il a présidé la messe à Lukala, une des communautés de base de la paroisse.

Le jeudi 15, comme prévu, les sportifs de Lulingu n’ont pas voulu laisser inaperçus les 25 ans de prêtrise de l’Abbé Alain. C’est ainsi qu’un tournoi de football fut organisé. 

Football

En finale, l’équipe paroissiale fut opposée à la meilleure équipe de Lulingu. L’équipe de la paroisse s’est inclinée par 1 but à 3 mais a joué jusqu’au bout ! Les prix (vareuses et ballons) ont été remis par l’Abbé Alain à l’issue du tournoi.

Le vendredi 16, c’est avec les larmes aux yeux que les chrétiens de Lulingu ont accompagné l’Abbé Alain, leur fils et père, leur sœur et frère Mia et Serge à l’aérodrome pour leur voyage retour.

Au revoir

En tout et pour tout nous vous disons merci Abbé Alain pour votre attachement et celui de nombreuses autres.