10 mars 2017

25 ans de prêtrise

25 ans de prêtrise (7 mars 1992-7 mars 2017)

Messe du 5 mars 2017 - chant d'entrée :

IMG_3131r

Le dimanche 5 mars 2017, c'est d'abord par une messe d'action de grâce concélébrée par l'abbé Alain entouré de prêtres amis, que la Communauté paroissiale de Braine l'Alleud, à laquelle s'étaient ajoutés sa famille et beaucoup d'amis, a fêté (avec deux jours d'avance...) un bel anniversaire : celui des 25 ans de l'ordination sacerdotale de son Curé-Doyen, l'abbé Alain de Maere.

A_Messe

Une assistance nombreuse et attentive a chaleureusement remercié le Seigneur pour tout ce que "son prêtre" a apporté depuis plus de 10 ans à la Paroisse Saint-Etienne. Et aussi à la paroisse Sainte-Barbe de Lulingu au Congo avec laquelle tant de paroissiens de Braine ont tissé, au fil des années, de solides liens d'amitié... 

A_V_Ecran

A_U_Lulingu

La paroisse de Lulingu est bien présente à Braine l'Alleud : 
ci-dessus, dans l'entrée de l'église, la maquette du site de la paroisse de Lulingu

Après cette messe d'action de grâce, d'autres activités ont mobilisé, tout l'après-midi, les nombreux amis de "Père Alain" désireux de le féliciter et de le remercier à l'occasion de ce demi-jubilé. En commençant par le partage d'un magnifique buffet-froid qui réunit bien plus de 150 convives.

B_IMG_3199r B_IMG_3200r B_IMG_3202r


 Le merci du Père Alain 

4A54tmp_r

 Merci de tout cœur pour ce tellement beau moment ! 

 

Bien chers amis, 

Quel bonheur d’avoir pu rendre grâce au Seigneur pour 25 années de prêtrise dans un climat si fraternel et si priant. Comme j’ai pu le partager lors de l’homélie de la messe, notre archevêque, le Cardinal De Kesel a récemment animé une récollection pour les prêtres du Brabant wallon au cours de laquelle il nous a dit ce qui lui semble important pour qu’une communauté chrétienne soit rayonnante de l’Amour de Dieu : 

  1. L’écoute de la Parole : Dieu veut être écouté car Il appelle, Il parle. Dieu parle pour prendre contact avec nous. Dieu veut parler et trouver une oreille qui écoute. La première mission d’une communauté chrétienne c’est l’écoute de Dieu pour apprendre à croire en Lui, à Le connaître, à L’aimer de tout son cœur. 

  2. Le bonheur d’être ensemble : ce que nous célébrons dans la liturgie c’est l’Alliance entre Dieu et l’humanité. Dans l’Église, comme dans une famille, c’est vital de se rassembler, de célébrer le bonheur d’être ensemble. Une communauté de foi est une communauté où le nom de Dieu est proclamé, loué, où nous ressentons la joie d’être ensemble. La liturgie nous initie précisément pour devenir de plus en plus famille de Dieu. 

  3. Le souci de l’autre : Dieu demande toujours que nous aimions notre frère. Il a le souci de l’autre. Celui qui vit en alliance avec Dieu ne peut pas ne pas se soucier de son frère. Ce sont les exigences d’alliance et cela ne provient pas de lois extérieures. L’amour engage. Les exigences que Dieu demande sont des exigences de partage, de solidarité. L’Église est le moyen dont Dieu dispose pour dire au monde qu’Il l’aime. Pour être signe de cet amour gratuit de Dieu, les portes de l’Église doivent rester ouvertes à chacun. La présence de l’Église dans le monde ne peut être arrogante, ce serait un contresigne. Elle doit toujours respecter la liberté de l’autre comme Dieu le fait. Dieu parle par des communautés qui respectent la liberté de l’autre. La pastorale ne peut jamais être une tactique visant à une conquête ou une reconquête. L’Église ne peut être non plus repliée sur elle-même. Elle est appelée à être reliée au monde et à partager les joies et les peines des hommes. 

 

5F7Btmp_r

 Ambiance détendue pendant l'après-midi festive, dans les locaux du Collège Cardinal Mercier

Ces trois éléments étaient bien présents lors de la fête du 5 mars. Ensemble, nous avons écouté la Parole de Dieu lors de l’Eucharistie, nous avons goûté au bonheur dêtre ensemble et de célébrer l’Alliance avec Dieu. Enfin, grâce à la générosité et aux divers talents culinaires de ceux qui ont garni le buffet lors du repas qui a suivi la messe, les scouts qui organisaient ce soir-là un repas pour les sans-abris à Bruxelles (opération thermos) ont pu ajouter à leur préparation de délicieux desserts et des plats ont pu être apportés à des familles soutenues par la Conférence de Saint-Vincent de Paul. Bel encouragement au souci de l’autre que portent de telles organisations. 

Merci de tout cœur à toutes celles et ceux qui ont contribué de 1001 façons à cette belle journée d’action de grâces qui restera à jamais gravée dans mon cœur ! 

Alain de Maere, curé-doyen


 

 

Posté par tamtam_1310 à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]